Le Sarrau

Pourquoi le sarrau ?

Parfois controversé et dénigré par certains, le port du sarrau de toile bleue à la soumonce en batterie est caractéristique de notre société et d'autres sociétés chapelloises (gilles et paysans).

Dans d'autres carnavals, lors de la soumonce en batterie, les sociétaires portent bien les apertintailles et les sabots, traditionnels des sociétés de gilles, mais sont vêtus d'habits « civils » choisis selon les préférences et habitudes de chacun.

Alors pourquoi préconisons-nous chez nous le port du sarrau et du foulard rouge à pois blancs associés à la casquette de modèle identique floquée du logo de la société ?

Parce que le port de cette tenue chargée de souvenirs et d'émotion renforce la fierté et le sentiment d'appartenance à notre belle société, gomme les différences, scelle la cohésion du groupe, stimule la convivialité, la confraternité et la solidarité entre sociétaires, et nous redéfinit non pas en tant qu'individu, mais en tant que membre d'une communauté sans laquelle nous ne serions rien.

Il en est de même le dimanche du carnaval, lorsque le visage couvert du masque de cire, toute identité individuelle disparait pour donner une image unique et unie de notre groupe, et nous fait ressentir au plus profond de nous cette chaleureuse sensation d'être Gille parmi les Gilles.

Les liens qui se tissent alors, au fil des soumonces, entre sociétaires de tous âges, de toutes conditions, qu'ils fassent partie des anciens ou à peine intégrés à la société, au hasard d'un air dansé côte à côte, ou d'un verre pris ensemble se renforceront et perdureront pour connaître leur apogée lors du carnaval, lorsque nous serons tous ensemble vêtus de notre habit de Gille.

(c) Photo de Chris Sallendre - février 2014

Posts Récents
Archives

Pour toute information ou question relative à ce blog adressez un message à blogmaster@hautschapeaux.be

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now